Comment choisir un influenceur : les erreurs qui peuvent vous coûter cher !

Les marques se tournent de plus en plus vers les influenceurs pour promouvoir leurs produits. Collaboration, partenariat rémunéré, campagne, … il y a de nombreuses possibilités.

Mais avant de signer un contrat, vous devez choisir vos influenceurs. Sur Instagram, ils poussent comme des champignons et on ne sait pas toujours où donner de la tête : comment les trouver, comment les choisir,… Une erreur peut vous coûter cher !

Comment choisir un influenceur ? 

Qu’est-ce qu’un influenceur ? Selon le site emarketing, « un influenceur est une personne qui utilise un blog personnel et/ou tout autre support (forums, réseaux sociaux et communautés) pour diffuser ses opinions auprès des internautes et qui est capable d’influencer ces derniers en modifiant leurs modes de consommation »

Sur les réseaux sociaux, l’influenceur agit comme un ambassadeur, un leader d’opinion digital.

Un mauvais choix d’influenceur peut vous couter cher : 

  • Pour votre image de marque
  • Pour les efforts marketing qui devront être déployés pour récupérer les dégâts
  • Si vous payez l’influenceur, vous perdez votre investissement

4 erreurs courantes lorsque les marques choississent des influenceurs : 

1. Cohérence

Lorsque vous sélectionnez un influenceur, vérifiez que sa communication est cohérence avec votre marque.

En France, la marque Women Best collabore avec la guru des fitness girl : Sissy Mua.

Sissy Mua en quelques chiffres :

  • 750 000 abonnés
  • 30 000 likes en moyenne par photos
  • des stories tous les jours
  • des évènements sportifs et des vidéos youtube sur le thème du sport chaque semaine

 

Pourquoi c’est une collaboration qui fonctionne ?

Pour la marque, c’est l’opportunité de toucher une communauté qui s’intéresse au sport, d’avoir une bonne image car elle s’associe à un visage très connu dans la sphère sportive française des influenceurs et youtubeurs.

Pour l’influenceuse : c’est un contrat signé avec une marque qui lui correspond. Elle propose également un produit qui peut plaire à ses abonnés.

On peut dire que c’est un match !

Engagement

Vous avez passé des heures à choisir l’influenceuse parfaite : 30 000 followers au compteur et un feed Instagram qui est dans le même esprit de votre marque.

C’est une première étape

Attention !

Vérifiez le taux d’engagement du compte. Car un compte avec beaucoup d’abonnés et très peu d’engagement vous fera perdre votre temps… et votre argent.

Comment on fait ?

On utilise le site www.hypeauditor.com.

Plus le compte a d’abonnés, moins il y a de l’engagement. C’est normal.

Quelques repères pour évaluer le taux d’engagement :

  • Pour un compte en dessous de 10 000 abonnés, privilégiez les comptes avec minimum 4% d’engagement.
  • En dessous de 100 000 abonnés, le taux moyen est de 2%.

Il ne vous reste plus qu’à dénicher vos ambassadeurs

Données socio-démographiques

Vous avez vérifié la cohérence, le taux d’engagement, mais ce n’est pas fini !

Avant de signer le contrat avec un influenceur, demandez-lui des informations sur son audience pour être certain qu’elle soit cohérente avec la vôtre.

Par exemple, si vous êtes une marque belge de bière locale, il n’est peut-être pas utile dans un premier temps de travailler avec une influence très connue, avec une audience féminine entre 15 et 20 ans et qui a 70% de son audience en France.

Avant de collaborer, n’oubliez pas de poser cette question.

Budget

Être un influenceur, c’est le travail à plein temps de beaucoup.

Il faut faire de la veille de contenu, animer ses communautés, créer du contenu, faire des shooting photo, se rendre à des évènements, gérer son entreprise,… on l’oublie souvent, mais les comptes avec une communauté conséquente sont le fruit d’un travail quotidien.

En fonction du nombre d’abonnés, l’influenceur vous demandera une rémunération en échange de sa prestation. La rémunération peut être en produits uniquement ou en produits et en argent.

Vous pensiez que l’influenceuse payait son loyer avec des brassières de sport ou des shakers protéinés ? 😉

Rien ne vous empêche de négocier, mais n’oubliez pas que l’objectif est d’obtenir un partenariat gagnant. L’influenceur peut continuer son activité grâce à vous, et vous bénéficiez d’une notoriété qui n’aurait pas été possible sans l’influenceur.

Un partenariat gagnant-gagnant, c’est se rappeler que l’influenceur n’est PAS un panneau publicitaire et que vous n’êtes pas non plus un portefeuille ambulant.

Avant de vous lancer, déterminez à l’avance le budget que vous pouvez investir en marketing d’influence, cela vous aidera à choisir les influenceurs.

Ces quelques conseils vous éviteront d’investir dans une campagne, sans résultats.

Le marketing d’influence fait partie des grandes tendances 2019, et s’il s’agit de marketing, n’oubliez pas que vous travaillez « d’humain à humain ». Plus vous serez dans une état d’esprit où tout le monde peut-être gagnant, plus vous aurez de résultats !